Informations

Nouveaux produits

Promotions

Aucun produit en promotion en ce moment.
K

Auteurs dont le nom commence par la lettre K

Il y a 7 produits.

Sous-catégories

  • Kaléna

    Amoureuse des mots et de l’amour, Kaléna est une passionnée de lecture. Si depuis toujours elle écrit ce n’est que très récemment qu’elle a osé proposer son univers au public. Surprise de l’accueil que ses romans ont reçu, elle s’évertue au quotidien de partager avec son lectorat et d’agrandir sa bibliothèque. 

  • Eva De Kerlan

    Auteur de la collection Indécente, Eva De Kerlan sortira en 2017, un recueil de nouvelles érotiques intitulé "Bas les masques".

    Un brin romantique, un brin vampire, je réalise mes meilleurs textes la nuit venue, un paquet de bonbons à portée de main, environnée de calme et de silence : situation propice à faire remonter en moi mes souvenirs les plus exaltants que je retranscris sur papier. Un peu charmeuse, j’aime surprendre en portant de profonds décolletés, des tuniques courtes et me jeter sur mon homme, uniquement vêtue d’habits pour le moins coquins…

  • Sophie Kop

    Auteur de la collection Indécente

    Présentation de l’auteure : Jeanne Volange a dévoré toute la série de La Comtesse de Ségur à l’âge de six ans, et dès lors la passion des mots ne l’a plus quittée. En classe de sixième, elle écrit sur sa fiche de renseignements qu’elle veut exercer le métier d’écrivain, et à 15 ans, elle obtient le Prix National de la meilleure rédaction française. Etudiante, elle consacre son mémoire de maîtrise au futur Prix Nobel, Patrick Modiano, qu’elle a toujours considéré comme  son double au masculin.

     Mais c’est sur le tard qu’elle osera enfin écrire des fictions. Quand on s’est frotté toute sa vie aux grands auteurs, on hésite à proposer aux éditeurs sa prose… Trois belles maisons d’édition lui feront pourtant confiance, entre autres pour un roman jeunesse qui n’a rien à voir avec le recueil de nouvelles accepté aujourd’hui par Evidence Editions. Le grand écart ne lui fait pas peur, pourvu qu’elle s’amuse et que le lecteur y trouve son compte ! La vie est courte, et le plaisir, souvent fugace. 

  • Erine Kova

    Auteur de la collection Vénus

    Maman de deux enfants et clerc de notaire le jour, Erine Kova de son vrai prénom Karine,  consacre depuis quelques années ses nuits à la lecture.  C'est en rentrant d'un séjour à Londres qu'elle décide de passer de l'autre côté du miroir en écrivant son premier roman, une solution qui s'impose à elle alors que des personnages et des dialogues peuplent sa tête en permanence. Elle aime les histoires d'amour émouvantes et pétillantes, les gens sincères, gentils,  et si en plus, il y a le petit grain de folie, elle ne dit pas non. Quant à son âge...Ne dit-on pas qu'il est dans la tête?

  • Kymana
  • Nicolas Klein

    Auteur de la collection I-Mage-In-Air

    Je me présente, je m'appelle Nicolas Klein, je voudrais bien réussir ma vie (oui, les Henry ne sont pas les seuls concernés). Et sinon ? Pourriez-vous me demandez. Comme je suis poli, je vais vous répondre, mais avant vous voudrez bien pardonner mon outrecuidance quant à l’utilisation ostentatoire du je et ma médiocrité quant à l’utilisation excessive des relatives.

    Je suis... et c’est déjà pas mal. Après, je suis quoi ? Un père. C’est aujourd’hui ce que je suis le plus. Père d’un garçon de 12 ans et d’une petite fille de 2 ans. Mais aussi père de trois romans et d’un recueil de nouvelles (vous remarquerez l’habilité presque malicieuse de l’utilisation d’un cliché responsable de plusieurs envies de meurtre chez les éditeurs).

    Avant d’arriver à la procréation (comme vous le savez, la partie la plus intéressante), j’ai appris à progresser grâce à des maitresses (j’en vois qui inclinent la tête en signe d’acquiescement) mais aussi grâce à des maîtres (j’en vois qui sourient.) rencontrés sur des forums. C’est sur l’un d'eux que j’ai connu JB, dit "l'empaleur du Vlad" qui est l’un des rares à ne pas s’offusquer de mes saillies... verbales (oui, j’habite en Guadeloupe, ça fait un peu loin pour autre chose.) Et ce même JB, directeur de collection à Evidence, va même plus loin en me proposant de me publier (en échange d’un apéro, billet compris... il n’est donc pas fou, le bougre.)

    S’il est facile à l’auteur de se réfugier derrière le prétexte que son œuvre est trop iconoclaste pour qu’un éditeur ose la publier, je salue l’audace de celles et ceux qui n’hésitent pas à essayer de casser le moulage (nous prend on à ce point pour des cakes ?) imposé par une édition soucieuse de rentabilité. Je suis donc particulièrement fier que mon roman noir Je vais vous tuer, ait intéressé mon nouveau saigneur (encore une fois, vous remarquerez l’astuce presque maligne de ce jeu de mot aussi éculé que les pieds d’un marathonien lépreux).

    Longue vie à Je vais vous tuer, longue vie à Evidence, longue vie à ses auteurs, longue vie à JB, longue vue à Sœur Anne !

Résultats 1 - 7 sur 7.
Résultats 1 - 7 sur 7.