Crime A.J.

Déposé sur Terre en 1973, j’ai enfanté le pseudonyme d’A.J. Crime sur le conseil d’un éditeur de fanzine fantastique il y a de cela environ vingt ans pour laisser libre cours à mon imagination fertile. Depuis, je cherche à entraîner mes lecteurs dans des univers lointains, travestissant la réalité pour susciter des émotions, du rêve ou des frissons. J’écris depuis l’âge de 15 ans, de l’heroic fantasy tout d’abord puis de l’épouvante et enfin de l’anticipation fiction au gré de mes lectures. Plusieurs romans, achevés ou non, ont vu le jour. J’ai une trentaine de nouvelles ou novellas à mon actif dans tous les genres de la SFFFH, dont un recueil publié. Certaines écrites dans le cadre d’appels à texte, la majorité jamais sélectionnée et quelques-unes publiées dans des fanzines, huit ont été inspirées par Star Wars sur le forum de StarWars Univers en participant à plusieurs recueils. Ainsi qu’un cadavre exquis de fantasy avec la revue Nouveau Monde. Le gros projet de ma vie d’auteur, Heilénia, m’a été inspiré pendant mon adolescence, à la fin de ma scolarité consacrée à l’électronique. Le premier scénario a été développé pendant un petit déjeuner à l’internat avec mon meilleur ami ; un vrai délire créatif. Une préquelle à ce premier scénario a abouti à mon premier roman publié en deux tomes dans ce qui deviendra une saga fantastique (8 à 10 romans oscillant du space opera jusqu’à la fantasy). Mon deuxième roman, commencé entre 18 et 20 ans, est paru aux éditions Evidence dans la Collection Imaginaire. Né en région parisienne près de Melun en Seine-et-Marne, j’ai suivi un cycle d’études scientifiques. Après avoir décroché un BEP, un bac et BTS électronique, j’ai intégré une école d’ingénieurs où j’ai subi un échec. La terminale, pourtant, m’avait permis de décrocher la seconde place accessit du concours général d’électronique. Les sciences étant pour moi un violon d’Ingres, les univers de science-fiction m’attirent plus particulièrement. Malgré cela, mes premiers amours d’heroic me titillent sans cesse. Je me suis expatrié en Bretagne pour commencer ma vie professionnelle au service de mes concitoyens. J’ai écrit plus ou moins pendant toutes ces années avant de m’y remettre plus sérieusement en 2007. J’ai tant de projets dans mes cartons que je n’en verrais pas le bout avant de disparaître, même si j’écrivais douze heures par jour jusqu’à la fin de ma vie.

Livres de cet auteur

Product successfully added to the product comparison!