Richard Canal

   Docteur de l’université Paul-Sabatier, Richard Canal est maître de conférences en informatique. Passionné par l’Afrique et l’Asie, il y a vécu de nombreuses années au cours desquelles il a enseigné l’intelligence artificielle, les systèmes multi-agents et les algorithmes génétiques dans les instituts polytechniques. Il a ensuite dirigé des départements et des projets de développement dans l’enseignement supérieur pour la Coopération française au Sénégal et au Cameroun, une antenne de l’Agence universitaire de la francophonie au Laos et des instituts de la francophonie au Vietnam et en Tunisie.    Parallèlement à sa carrière scientifique, Richard Canal est l’auteur d’une quinzaine de romans et d’une cinquantaine de nouvelles publiées dans des revues et journaux comme Libération, Le Soir ou Rock n Folk. Les genres abordés sont la littérature générale, le roman noir ou le polar, ainsi que la science-fiction et le fantastique. Il publie son premier texte professionnel dans la revue Fiction en avril 1983. Sa nouvelle C.H.O.I.X est couronnée en 1986 par un prix décerné par la revue québécoise Solaris, puis sa nouvelle Étoile reçoit le grand prix de l’Imaginaire 1989. La Malédiction de l’éphémère, son premier roman, paraît en 1986 à La Découverte. Richard Canal décroche coup sur coup le prix Rosny-Aîné pour Ombres blanches en 1994 et pour Aube noire en 1995, tous deux parus chez J’ai Lu. Il fait ses débuts dans le roman noir en 1998 avec La Route de Mandalay. Cyberdanse macabre et L’ombre du Che suivront ensuite chez Flammarion. Gandhara, un thriller dans le monde de l’art où plane l’influence de Joseph Conrad, est paru en 2018 aux éditions Séma, suivi en 2019 par L’équilibre du Mal, un thriller fantastique moderne réactualisant le mythe d’Orphée et Eurydice.

Livres de cet auteur

Product successfully added to the product comparison!